Remplacer les jeux d'une PS-Classic

Accueil Forums Playstation 1 Remplacer les jeux d'une PS-Classic

Mots-clés : 

Ce sujet a 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Black Mamba, il y a 1 semaine et 3 jours.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #69670

    geed
    Participant

    Bonjour,

    Comme promis voilà un gros tuto maison pour remplacer les jeux dans la mémoire interne de la console Playstation Classic !

    17ad5eb112285ff0a50adbb5fafb5079.jpg

    Introduction
    Le but de ce tuto est d’apprendre à remplacer les jeux DANS la mémoire même de la console. Et donc de se passer de Bleemsync et de la clef usb pour les lancer.
    Ce tuto est quasiment inédit, en français du moins, bonne lecture 🙂
    Merci à ce lien qui est la seule source d’information claire sur le sujet … ce tutoriel est inspiré de son travail et complété par mes propres recherches/expérimentations.

    Les avantages sont :
    *Temps de chargement réduits par rapport à Bleemsync
    *Moins de bugs bizarres et de « trucs compliqués à configurer »
    *Facilité d’utilisation (largement supérieure à n’importe quelle solution à base de Pi3 par exemple : on branche, on démarre, on joue – moins de 20s)
    *Émulation parfois meilleure (ça dépends fortement des jeux et de la source de ceux-ci)
    *Possibilité de configurer chaque jeu

    Les inconvénients sont :
    Procédure longue, il faut de la patience et être précautionneux
    20 jeux – 14 GO maximum
    Il faut des rip des jeux de bonne qualité

    Bref, cela permet de palier au principal soucis de la PC Classic qui est la liste de jeux totalement dénuée d’intérêt (pour la plupart d’entre nous).

    Une fois la modification effectuée, vous aurez en main une console avec des super manettes, qui émule plutôt bien une sélection de VOS jeux préférés et surtout qui les lance en quelques secondes sans aucune manipulation particulière ni bug.

    Comment ça marche

    Pour bien comprendre comment la PC Classic fonctionne, un peu de lecture avant de commencer …
    La PS Classic est sous Linux. Son émulateur est open source et s’appelle PCSX.
    Le principe de ce hack est simple : connecter la console à un pc via un câble micro USB et se connecter à elle comme à un PC en réseau. Puis avec le logiciel de transfert FTP accéder à sa mémoire interne et y remplacer les jeux. Rien de sorcier en soit …
    Une fois que vous aurez accès à la mémoire de la console, il faudra « extraire » le dossier (/gaadata) qui contient les 20 jeux, faire vos bidouilles, éditer le fichier qui liste les jeux (regional.db) et re-balancer le tout dans la console. Vous rebranchez la console à la télé, et pouf, c’est magique, à vous FF7 Neo Midgar dans le canapé avec une vraie manette PS one.

    Pour ce tuto on va faire par étapes :
    0) Préparer le matériel et la console
    1) Remplacer FF7 en anglaise par la version vf Neo Midgar (pour aborder le sujet des jeux multi-cd).
    2) Remplacer Resident Evil par Silent Hill (pour remplacer un jeu, sa jaquette, sa description, etc.).
    3) Pour allez plus loin

    Matériel requis
    Il vous faudra :
    *de la patience et de la méthode – Ce n’est pas compliqué à réaliser mais cela demande de la rigueur, je ne serai être tenu responsable du brickage de votre console, agissez avec intelligence en toute connaissance des risques.
    *une PS Classic + son chargeur
    *une clef USB de quelques Go compatible avec Bleemsync et qui sera définitivement dédiée à cette utilisation (les vieilles clef en USB2 donnent de bons résultats)
    *un câble micro-usb (pas seulement un câble de charge, il faut qu’il porte aussi les données)
    *un ordi avec 20go de libre pour le backup de la console – IMPORTANT
    *un driver RNDIS https://developer.samsung.com/mobile/android-usb-driver.html (sous MAC ou Linux il faudra trouver un équivalent, chercher RNDIS USB sur google par exemple)
    *le logiciel Bleemsync en v1.2 https://modmyclassic.com/bleemsync/
    *le logiciel FileZilla https://filezilla-project.org/ (transfert de fichier FTP)
    *le logiciel Putty https://www.putty.org/ (terminal)
    *le logiciel SQLite https://sqlitebrowser.org/ (éditeur de bdd)
    *des jeux en .bin+.cue ou .img+.cue avec leurs .sbi le cas échéant – je vous conseille très fortement de vous procurez des originaux que vous ripperez vous même. La console est très regardante sur la qualité des .bin/.cue, et malheureusement sur le net on trouve parfois des choses bizarres …
    *un onglet ouvert avec http://nielsbuus.dk/pg/psx_cue_maker/ pour générer des .cue
    *un onglet ouvert avec https://psxdatacenter.com/ pour trouver des infos sur les jeux

    435d0f3a9f99e4d05777dd2c4b86e0c5.jpg

    0) Préparation

    En premier lieu, il vous faudra installer tous les logiciels sur l’ordi ainsi que Bleemsync sur votre console. Pour le coup je ne détaille pas, il existe pleins de tuto sur le sujet et c’est extrêmement simple à faire. Le plus compliqué étant de trouver une clef USB compatible et de la formater en FAT32 …
    Sauvegardez bien votre dossier backup à l’issue de l’installation du hack, au cas où, j’insiste, LOURDEMENT.

    A ce stade, c’est le moment de réfléchir à votre liste de jeux. La contrainte c’est 20 titres (ni plus ni moins) et 14 Go maximum. Tous les jeux doivent être en .bin+.cue ou .img+.cue – Testez vos jeux avec la clef USB Bleemsync avant toute chose, cela vous évitera de mauvaises surprises plus tard. Si ils marchent sous Bleemsync, il y a de forte chances que sur la PC Classic ils fonctionnent aussi. Les conversions de .iso en .bin n’ont pas données de bons résultats lors de mes tests.

    Une fois Bleemsync installé il va falloir le configurer pour qu’il vous autorise à modifier votre console.

    Branchez la clef USB dans le second port, une manette puis le chargeur (dans cet ordre précis, c’est important).

    Démarrez la console, attendez que Bleemsync démarre et faites L1 Settings.

    e22bfded8dd33e6dff610b1a258a344f.jpg

    Activez enable_networking et set_gaadata_writable.

    889bc47b7343fc38c14bbb7e64d69b3c.jpg

    Félicitation, votre console peut désormais être connectée à un PC pour accéder à sa mémoire. Éteignez tout proprement et retournez à votre bureau !

    4045b6fbb56203f54e540b7d3b13d936.jpg

    bdc373ee3f6710b767d03df933cc7b4a.jpg

    Avec la clef USB dans le second port, sans manette ni HDMI, connectez le câble micro USB au dos de la console puis à votre ordinateur. Si la LED est fixe et orange, c’est bon signe. Sinon changez de port USB jusqu’à en trouver un qui soit suffisamment costaud pour alimenter électriquement la console.

    Démarrez la console. Si le drivers RNDIS est installé, vous devriez entendre un « ding deng dong » signalant la connexion d’un périphérique et la LED va brièvement s’allumer en vert. Attendez encore 20s supplémentaires avant de passer à l’étape suivante.

    Maintenant, il va falloir vérifier l’état de la console et de la connexion.

    825e1ea668630c1be3c89f3a76ee7626.png

    Lancez le logiciel Putty et reproduisez le réglage ci-contre.
    IP : 169.154.215.100
    Port : 23 en TELNET
    Vous pouvez donner un nom à ce paramétrage puis le sauvegarder en dessous pour éviter d’avoir à le retaper.

    Si tout va bien la console demande un mot de passe, qui est « root »

    b021cf7f4c213e23c0aaef42001ea621.png

    Et voilà, la console communique bien avec le PC ! En utilisant la commande « df » vous pouvez lister les dossiers et la quantité de ko restant. Celui qui nous intéresse s’appelle dev/mapper/gaadata . Dans mon cas, il est rempli pile à 100% 🙂 C’est ici que sont stockés les jeux.

    99ee69df02568f7c3cbe19d9ff0d3d01.th.png a1766f674a222cdb450a7fb96669af73.th.png

    Lancez Filezilla.
    IP : 169.154.215.100
    Port : 21
    Identifiant : root
    Password : laissez le champ vide

    d74150e9b2133d3ab192752bdfe88915.png

    Une fois la connexion établie vous devriez voir apparaître le contenu de la console à droite, votre ordinateur à gauche.

    NE TOUCHEZ A RIEN D’AUTRE QUE LE DOSSIER GAADATA
    AVANT TOUTE CHOSE FAITES EN UNE SAUVEGARDE EN l’ETAT
    Zippez tout ça et stockez le tout en sûreté sur un ou plusieurs disques durs, avec le dossier .backup de Bleemsync. J’insiste, vraiment, beaucoup, c’est l’assurance vie de votre PS Classic !
    Et ne touchez à rien d’autre sans savoir vraiment ce que vous faites !

    889961664a36ad9b96c0fb34b0be377f.png

    Donc voilà, 5 à 10 minutes plus tard, vous aurez sur votre ordinateur un dossier gaadata, contenant 20 dossiers numérotés de 1 à 20 et un dossier database. Vous pouvez supprimer le reste car nous ne toucheront rien dedans et arrêter/débrancher la console. Tous le reste se fera sur l’ordinateur.

    5b08faf51f737f93dba11de5f8a8a8dc.png

    A ce stade nous allons commencer à éditer le contenu des dossiers. Comme vous vous en doutez, chaque dossier de 1 à 20 contient un jeu. L’autre élément intéressant c’est le fichier regional.db contenu dans le dossier /database. C’est lui dit dit à la console « dans le dossier 5, il y a Final Fantasy 7 ».

    Le plus simple à mon sens pour ne pas faire de bêtise est donc de créer 2 dossiers. L’un contiendra le gaadata d’origine, et l’autre la version modifiée que vous allez bidouiller/remplir au fur et à mesure. En cas de doute, vous pourrez comme ça toujours revenir à la version de base pour référence.
    Et en cas de GROSSE bêtise, vous reprenez le gaadata de votre backup, vous le balancez sur la console et restaurez tout « comme avant »…

    1) Remplacer FF7 en anglaise par la version vf Neo Midgar

    A partir de maintenant, on va bosser dans le gaadata « modifié » sur l’ordi.

    Il va falloir trouver où est stocké notre bon vieux FF7. Pour ça on lance DB Browser et on ouvre le fichier regional.db situé dans le dossier /databases. Cliquez sur l’onglet Parcourir les données.

    e56b277e45f94d84ebe66a29e25c74c4.png

    Il y a 3 tables, seules 2 nous intéresse :
    DISC : Cette table décrit quel dossier contient quel jeu, combien de CD il a et surtout quel .bin l’émulateur doit démarrer. Exemple : le dossier 1 (GAMEID 1) contient 1 CD et le .bin a lancé s’apelle SCES-00002(.bin)
    GAME : Cette table donne des infos sur le jeu et fait le lien avec la première. Les informations quelle contient sont affichées sur l’interface de la console. Exemple le GAMEID 1 (donc le dossier 1) contient Battle Arena Toshinden.

    b909a15143dff1b2ad2988a8ea68b420.png

    En lisant la table GAME, on s’aperçoit donc que FF7 porte le GAMEID 4, il est donc dans le dossier 4. Un rapide coup d’œil du côté des fichiers nous le confirme. Le dossier contient bien 3 couples .bin+.cue, qui correspondent aux CD du jeu. Les plus curieux/malins auront fait le lien avec les références SONY des jeux (https://psxdatacenter.com/) En effet SONY a simplement nommé ses .bin/.cue du nom de la référence du CD du jeu.

    d0e370a35d6711885f707702c78134bd.png

    Du côté de la table DISC, vous noterez qu’il a 4 lignes avec le GAMEID 4. Chacune correspond à un CD du jeu et renvoi au nom du .bin du CD ciblé.

    De retour dans le dossier 4, copions nos CD de FF7 Neo Midgar dedans et supprimons les fichiers d’origine. Vous pouvez renommer vos fichiers .bin mais attention aux .cue Il faudra alors les éditer/refaire pour que leur entêtes correspondent bien aux nouveaux noms de fichiers .bin (http://nielsbuus.dk/pg/psx_cue_maker/).
    Enfin, renommez le .lic et le .png du même nom que le premier CD.

    0ccc0438f816ef545e4714ca8206e9d5.png

    dc959cc0978d6fd133df72ef00fc6ec7.png

    ATTENTION, la console est sous linux donc attention aux majuscules. Il faut des .bin et pas des .BIN et « FF7 » c’est pas pareil pour elle que « ff7 » !

    Votre dossier devrait ressembler à quelque chose comme ça :

    Enfin, dernière étape, il faut éditer le fichier regional.db
    Retour sur la table DISC, et dans la dernière colonne on remplace le nom des CD d’origine par le nom des nouveaux .bin (dans la boite à droite puis Appliquer)

    7f84ead6138fbabebd45d8f1f32faca0.png

    Sauvegardez tout.

    Rebranchez la console au pc comme tout à l’heure avec Filezilla. Remplacez dans celle-ci le dossier /gaadata/4 existant par le nouveau que vous venez de faire. De même écrasez le fichier databases/regional.db par celui que vous venez de corriger.
    Et voilà !

    Le processus n’est donc VRAIMENT pas compliqué, juste un peu long car rien n’est automatisé…

    2) Remplacer Resident Evil par Silent Hill

    La manipulation sera sensiblement identique à la précédente. En premier lieu identifions le GAMEID de Resident Evil dans la table GAME. C’est le numéro 12.

    6d369524a7dec2e389af3dd6e1aa41d3.png

    On ouvre donc le dossier 12 et on supprime TOUT dedans sauf le pcsx.cfg
    Collez y le .bin et le .cue de Silent Hill

    0f05fa5cd9d656e7c5844d0fdc87b9a7.png

    Comme tout à l’heure, retour dans la table DISC, cherchez le GAMEID 12, il n’y a qu’une ligne cette fois (un seul CD) et à la fin changez le nom pour le nom de votre .bin

    1792937432440e90fe2116e2bc27c1eb.png

    De même, dans la table GAME, faites les ajustements à la ligne 12 pour que le jeu apparaisse bien dans l’interface avec le bon nom/éditeur/année/joueur(s) – c’est là que https://psxdatacenter.com/ s’avère bien utile.

    3cbca88c0b21a05215663b6cdae690bf.png

    Si on sauvegarde et qu’on renvoi tous dans la console, magie, le jeu apparaît sur l’interface et se lance ! Pour autant, il n’aura pas de jaquette…

    C’est pourquoi je vous conseille d’en récupérer une en .jpeg sur https://psxdatacenter.com/ par exemple. Ensuite il faudra que le fichier fasse très exactement 226×226 pixels en .png (paint est suffisant pour faire tout ça, redimensionner/enregistrer sous). Une fois votre œuvre terminée, nommez la comme le .bin du jeu et hop, dans le dossier 12 avec le reste.

    63298826e43d1033e687321c8a1288d1.png

    Sauvegardez. Transférez. Rebranchez. Jouez !

    3) Pour allez plus loin

    Les informations visibles sur l’interface.
    Tout est contenu dans la table GAME. Sur ma console, j’ai remplacé systématiquement le nom de l’éditeur par le nom du développeur. C’est plus parlant à mon sens. Vous noterez la présence de .lic dans les dossiers. Ce sont de simples fichiers texte que la console affiche quand vous affichez le menu Avis Juridiques qui est planqué dans les paramètres. Bref, seuls les plus maniaques dans mon genre les mettrons à jour …

    Les jaquettes

    Attention aux jaquettes, 226×226 pixels en .png et c’est tout. La console est capricieuse, si ça ne réponds pas exactement à ces critères, ça ne s’affiche pas. Les plus méticuleux borderont leurs images d’un petit cadre noir, ça fait plus propre sur la TV !

    Les jeux multi-CD
    Comme pour FF7 il suffit d’ajouter une ligne par CD dans la table DISC. Dans DB Browser, faite Nouvel enregistrement en haut à droite et remplissez la ligne. Donc plusieurs CD = plusieurs lignes avec le même ID mais pas le même numéro de CD.

    Les subchannel et les jeux protégés.
    Certains jeux sont accompagnés de .sub ou sont protégés et doivent donc être accompagnés de .sbi (Medievil par exemple). La PS Classic les gère sans soucis, il suffit de dupliquer ces fichiers annexes et de changer l’extension de la copie en .oft Du coup dans le dossier vous aurez un .bin .cue .oft .sub

    Les autres formats

    Seul le .img est compatible, pas besoin de les renommer en .bin Rien d’autre ne passe (pas d’iso).

    a209cc118129af987cc2dfa92aa6d02a.png

    ebe8f68eb03a037b9c05bb4f66de9980.png

    Configurer l’émulateur
    Chaque dossier contient un fichier pcsx.cfg Éditable avec un simple éditeur de texte, ce fichier contient la configuration de l’émulateur pour le jeu. Là encore une bêtise de Sony car ils sont tous identiques … Il faut expérimenter un peu mais par exemple faire varier les valeur psx_clock (attention c’est de l’hexadécimal) ou gpu_neon.enhancement_enable peut s’avérer salutaire sur certains jeux (Battle Arena Toshiden au hasard).

    Le stockage
    14Go c’est finalement pas énorme et ça oblige à faire des choix. Si vous avez des erreurs lors des transferts, avec Putty vérifiez l’espace disponible, il y a de fortes chances que ce soit juste ça …

    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 mois et 3 semaines par  geed.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 mois et 3 semaines par  geed.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 mois et 3 semaines par  geed.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 mois et 3 semaines par  geed.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 mois et 3 semaines par  geed.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 mois et 3 semaines par  geed.
    #69678
    renzukoken
    renzukoken
    Admin bbPress

    Merci beaucoup 😉

    #69858

    geed
    Participant

    Soirée test de paramétrage hier, donc PSX_CLOCK = 46 dans les pcsx.cfg permet de repasser les jeux à pleine vitesse. Bref, ça ne “ramouille” plus du tout sur les jeux rapides.
    A se demander pourquoi ça n’a pas été fait de base …

    Et pour les jeux JAP ou US, PSC_CLOCK = 54 donne de bons résultats (à 55 certains merdouillent mais pas tous).

    Notez que certains jeux PAL passent très bien avec la valeurs à 54, genre Tekken 3 et du coup on a un jeu “aussi rapide” que la version 60hz mais en VF 🙂 (mais pas RRType 4, lui il merdouille avec les musiques si on monte trop au dessus de 46)

    #71370

    Black Mamba
    Participant

    Salut et merci ! Du coup la PS Classic me donne un peu plus envie avec ton tuto, ça n’a pas l’air sorcier pour un sou, par contre toutes tes images ne fonctionnent plus ce serait cool d’y remédier …

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.